Dans un monde professionnel où les compétences informatiques sont très souvent synonymes de performance, le label Software Expert apporte une lisibilité claire sur les niveaux d’expertise. Il permet de valider le niveau de maîtrise dans l’usage d’un logiciel professionnel.

Les détails du label Software Expert

Objectifs du label

Le Label Software Expert est une référence dans le domaine de la validation des compétences sur les logiciels professionnels.

Le label Software expert, classe le niveau d’expertise en 4 catégories.

Niveau 1 « User » : Les experts « User » sont de bons utilisateurs du logiciel capables d’utiliser toutes les fonctionnalités principales.

Niveau 2 « Enabler » : Les experts « Enabler » sont des référents capables de former, de tutorer ou d’aider d’autres utilisateurs du logiciel.
Ce niveau de certification correspond à une maîtrise fonctionnelle avancée, c’est-à-dire connaître la grande majorité (au moins 90%) des fonctionnalités présentes dans le logiciel et savoir en expliquer l’intérêt et le contexte associé.

Niveau 3 « High performer » : Pour être un « High performer », il faut maximiser l’utilisation du logiciel afin d’en obtenir les meilleures performances.
Cela signifie:
- Être capable de démontrer, dans des contextes d’utilisation très différents, la possibilité de choisir la fonctionnalité la plus efficace pour gérer le cas d’utilisation.
- Pouvoir configurer le logiciel (fonctionnalités d’administration) pour l’adapter à un contexte donné et assurer son utilisation optimale dans ce contexte.

Niveau 4 « Implementer » : Les experts « Implementer » ont la capacité de réaliser l’implémentation du logiciel au sein d’une structure en s’intégrant au système d’information existant et en se connectant à des applications tierces par échange de fichiers ou utilisation d’API.

Critères d'éligibilité

Ce Label peut être utilisé par tous les types de structures : les éditeurs de logiciels, les organismes de formation qui forment à ces logiciels ou bien encore les entreprises qui les utilisent. Il ne nécessite pas de numéro d’agrément mais un engagement sur l’honneur à respecter les intentions d’évaluation propre à chaque niveau et plus généralement l’ensemble des éléments décrits dans la présente charte.

Ce Label est régi par le consortium Expert Certification (www.expertcertification.org).

L’ensemble des éléments indiqués ci-dessous sont conformes à la charte d’utilisation décrite par Expert Certification. Pour utiliser ce label, vous devez vous engager à les respecter. L’usage de ce label via Procertif ne demande pas d’enregistrement préalable auprès du consortium Expert Certification (nous prenons en charge cet enregistrement).

Le label Software expert laisse chaque institution libre de rédiger son propre questionnaire d’évaluation. Pour chaque niveau, la structure faisant passer l’examen devra s’assurer de concevoir des questions parfaitement adaptées au niveau visé tel qu’ils sont précédemment décrits.

Pour les niveaux 2, 3 et 4, chacune des questions posée devra inclure un contexte réaliste. Les questions ne pourront en aucun se réduire à la simple connaissance d’une fonctionnalité mais chercheront systématiquement à évaluer la capacité du candidat à résoudre un problème métier (cas d’usage professionnel réaliste).

Pour le niveau 1, les questions chercheront à évaluer la connaissance fonctionnelle du logiciel.

Pour le niveau 1:
L’évaluation doit comprendre au moins 20 questions.
Le score maximum doit être de 100 points.
Le score de validation doit être de 85 points.

Pour le niveau 2:
L’évaluation doit comprendre au moins 30 questions.
Seules 5 questions peuvent être communes au niveau 1.
Le score maximum doit être de 200 points.
Le score de validation doit être de 160 points.

Pour le niveau 3:
L’évaluation doit comprendre au moins 40 questions.
Seules 10 questions peuvent être communes au niveau 2.
Le score maximum doit être de 400 points.
Le score de validation doit être de 310 points.

Pour le niveau 4:
L’évaluation doit comprendre au moins 50 questions.
Seules 20 questions peuvent être communes au niveau 3.
Le score maximum doit être de 800 points.
Le score de validation doit être de 600 points.

Il est nécessaire d’obtenir la validation du niveau inférieur avant de se certifier sur un niveau supérieur. Aucun délai minimum n’est imposé entre le passage de deux niveaux, par conséquent il est possible d’enchaîner les évaluations au cours d’un même examen.

Le certificat devra mentionner le nom et la version du logiciel et devra être paramétré pour une durée de validité de 24 mois.

En tant qu’utilisateur du label, vous pouvez participer librement à l’amélioration de sa charte en soumettant vos propositions auprès du consortium (www.expertcertification.org). La charte est révisée une fois par an.