Bénéficier de techniciens de pointe et savoir cartographier leur expertise est un enjeu majeur pour les entreprises. Alors que les carrières ont souvent été dictées par la course au management, elles deviennent aujourd’hui de plus en plus liées à la reconnaissance de l’expertise. C’est pour mieux identifier et valoriser les collaborateurs précieux que le consortium www.expertcertification.org a mis au point la certification « Technical Expert » dont l’objet est de reconnaître à sa juste mesure l’excellence d’un technicien dans un contexte professionnel.

Les détails du label Technical Expert

Objectifs du label

Le Label Technical Expert apporte une solution unique sur le marché pour factualiser le capital très important que représente l’expertise technique au sein d’une organisation.

Le label Technical Expert, classe le niveau d’expertise en 4 catégories.

Niveau 1 « Technician » : Les experts « Technician » sont de bons professionnels ayant développés la maîtrise d’un savoir-faire bien précis. Ils sont capables de reproduire ce savoir-faire en toutes circonstances avec la même exactitude et rigueur.

Niveau 2 « Enabler » : Les experts « Enabler » sont des référents capables de former, tutorer ou faire grandir d’autres techniciens. Ce niveau correspond à une maîtrise avancée d’un savoir-faire technique dans un contexte professionnel.

Niveau 3 « High performer » - Les techniciens « High performer » maîtrisent non seulement le produit mais ils savent également maximiser la mise en œuvre de ces techniques afin d’en obtenir le meilleur rendement.

Niveau 4 « Implementer » : Les experts « Implementer » ont la capacité à organiser et répandre l’expertise sein d’une organisation afin d’augmenter le rendement global de cette organisation en incluant l’évolution des process et la conduite du changement.

Critères d'éligibilité

Ce Label peut être utilisé par toutes les types de structures : les organismes de formation qui forment à des savoir-faire précis ou bien les entreprises qui utilisent ces savoir-faire. Il ne nécessite pas de numéro d’agrément mais un engagement sur l’honneur à respecter les intentions d’évaluation propre à chaque niveau et plus généralement l’ensemble des éléments décrits dans la présente charte. Ce Label est régi par le consortium Expert Certification (www.expertcertification.org). L’ensemble des éléments indiqués ci-dessous sont conforme à la charte d’utilisation décrite par Expert Certification. Pour utiliser ce label vous devez vous engager à les respecter. L’usage de ce label via Procertif ne demande pas d’enregistrement préalable auprès du consortium Expert Certification (nous prenons en charge cet enregistrement).

Le label Technical Expert laisse chaque institution libre de rédiger son propre questionnaire d’évaluation. Pour chaque niveau, la structure faisant passer l’examen devra s’assurer de concevoir des questions parfaitement adaptées au niveau visé tel qu’ils sont précédemment décrits.

Pour les niveaux 2, 3 et 4, chacune des questions posée devra inclure un contexte réaliste. Les questions ne pourront en aucun se réduire à la simple connaissance d’une technique mais chercheront systématiquement à évaluer la capacité du candidat à résoudre un problème métier (cas d’usage professionnel réaliste).

Pour le niveau 1, les questions chercheront à évaluer la maîtrise technique de la personne évaluée.

Pour le niveau 1 :
- L’évaluation doit comprendre au moins 20 questions.
- Le score maximum doit être de 100 points.
- Le score de validation doit être de 85 points.

Pour le niveau 2 :
- L’évaluation doit comprendre au moins 30 questions.
- Seules 5 questions peuvent être communes au niveau 1.
- Le score maximum doit être de 200 points.
- Le score de validation doit être de 160 points.

Pour le niveau 3 :
- L’évaluation doit comprendre au moins 40 questions.
- Seules 10 questions peuvent être communes au niveau 2.
- Le score maximum doit être de 400 points.
- Le score de validation doit être de 310 points.

Pour le niveau 4 :
- L’évaluation doit comprendre au moins 50 questions.
- Seules 20 questions peuvent être communes au niveau 3.
- Le score maximum doit être de 800 points.
- Le score de validation doit être de 600 points.

Il est nécessaire d’obtenir la validation du niveau inférieur avant de se certifier sur un niveau supérieur. Aucun délai minimum n’est imposé entre le passage de deux niveaux, par conséquent il est possible d’enchaîner les évaluations au cours d’un même examen.

Le certificat devra mentionner le savoir-faire ou la technique évaluée et devra être paramétré pour une durée de validité de 24 mois.

En tant qu’utilisateur du label, vous pouvez participer librement à l’amélioration de sa charte en soumettant vos propositions auprès du consortium (www.expertcertification.org). La charte est révisée une fois par an.